Amapp du Gâtinais

Cresson alénois : quelques informations de base

vendredi 20 mars 2009 par Guylaine

Texte issu du blog "Lugar do ohlar feliz-la cuisine du jardin".
http://olharfeliz.typepad.com/cuisine/2008/03/cresson-alnois.html

Le cresson alénois est à l’origine de nombreuses vocations jardinières, car, comme le dit Alexandre Dumas : «  il se trouve rarement sur les marchés des grandes villes, attendu qu’il se fane aussitôt cueilli, et que d’ailleurs, sur la couche, il monte en graine trop rapidement »

La culture en est facile, rapide (2 à 3 semaines du semis à l’assiette), très ancienne et quasi universelle. Beaucoup d’urbains le font germer en pot, à l’intérieur ou sur le balcon.

Comme ses frères crucifère Mme Roquette et Mrs Cresson, il a un petit goût épicé (garden pepper cress ou pepper grass en anglais).

Son l’origine pourrait être le moyen orient (agrião-da-índia, agrião-mouro en portugais) et non Orléans où on le cultive (alénois = d’Orléans).

Les anglais en assaisonnent leurs sandwiches aux œufs et à la mayonnaise, bonne idée.

Les portugais lui attribuent des qualités multiples : il prévient les rhumatismes, il est immunostimulant, tonique général et désintoxiquant.
Les italiens disent même qu’il aide à ne plus fumer.

On en fait ici des soupes, des salades, des purées… et des tisanes au lait.
A LOF il est servi avec quelques gouttes de sauce soja salée, et quelques gouttes d’huile neutre (de colza PP à froid par exemple).
Au dernier moment, on râpe la peau d’un citron doux de type Malaga sur cette salade toujours bien appréciée.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 759 / 95047

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site En cuisine   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License