Amapp du Gâtinais

Fiche produit : l’épinard

samedi 28 mars 2009 par Guylaine

Un peu d’histoire

Très probablement originaire de Perse, l’épinard ne fut introduit en Espagne par les Arabes, puis en France par les Croisés, qu’aux alentours de l’an 1 000. Peu à peu, il se répandit dans toute l’Europe.
A cette époque, on vendait des boulettes de ce légume-feuille pressées, sous le nom d’"espinoche". Mais cette "herbe de carême", tel qu’on l’appelait, n’était pas très appréciée et servait beaucoup plus à faire des cataplasmes, destinés à guérir les douleurs de l’estomac et du foie, qu’à la gastronomie.
L’appellation "à la florentine" rend hommage à Florence, ville que Catherine de Médicis quitta au 16ème siècle, pour épouser le roi de France. Celle-ci ramena avec elle l’un de ses légumes préférés, l’épinard, qui fut dès lors abondamment cultivé en France. Étrangement, c’est dans sa version sucrée qu’on en raffolait.
On lui découvrit alors le pouvoir de favoriser la digestion, ce qui lui valut le surnom évocateur de "balai de l’estomac". Connu désormais dans le monde entier, il n’a sans nul doute pas meilleur ambassadeur que Popeye, aux biceps gonflés par l’engloutissement régulier de conserves d’épinards.

Préparer, conserver

Une fois lavée à grande eau, il faut débarrasser la feuille d’épinard, si elle est très développée, de sa côte. Il suffit alors de l’équeuter, puis de la pincer tout en tirant la nervure du côté opposé, jusqu’en haut de la feuille.

Conservez l’épinard tout au plus deux jours dans le bac à légumes du réfrigérateur. Lavez-le seulement au moment de l’utiliser, car mouillé, il dépérit rapidement.

L’épinard se conserve très bien au congélateur. Il doit être, au préalable, blanchi quelques minutes, puis pressé entre les mains afin d’éliminer toute l’eau dont il s’est gorgé.

En cuisine

Consommez-le cru, en salade ou dans un sandwich, comme du cresson ou de l’oseille, auxquels il se mélange très bien, d’ailleurs. Dans ce cas, ce seront les jeunes pousses qui seront les meilleures ; en plus, il n’est pas nécessaire de retirer leur côte centrale. N’hésitez pas à ajouter des pommes, du parmesan, de la mozzarella ou encore des suprêmes d’orange pour des entrées vitaminées, colorées et rafraîchissantes.

Pour cuire l’épinard, on peut le blanchir rapidement dans de l’eau bouillante salée. Mais, afin de préserver au maximum ses qualités nutritionnelles, il est préférable de le cuire à l’étuvée ou à la vapeur. Ou encore, une dizaine de minutes à la poêle ou au wok. Dans tous les cas, il est délicieux nature ou tout juste accompagné d’un peu de beurre et de jus de citron, de sauce Mornay, de béchamel ou de crème fraîche. L’épinard est une garniture idéale pour les viandes (veau et volaille) et surtout les poissons, à commencer par le saumon et le cabillaud. Il se prête aussi très bien aux préparations à base d’oeufs, notamment l’omelette.

Il garnit des tartes, des tourtes, des feuilles de brick, seul ou agrémenté de fromage frais de chèvre et de brebis (feta) en particulier, et pourquoi pas d’une poignée de raisins secs. L’épinard aime aussi les gratins dans lesquels pâtes, lardons, béchamel... sont les bienvenus. Enfin, c’est lui le légume des préparations dites "à la florentine" (à base de crème fraîche, d’échalotes, d’ail et de tomates concassées).

Faites cuire 500 g d’épinards puis ajoutez 100 g de pommes de terre. Mixez le tout et vous obtiendrez une sublime purée, que même les enfants adoreront. Concoctez également des soupes et veloutés savoureux. Pour toutes les préparations, enfin, sachez que l’épinard et l’ail font excellent ménage.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 548 / 96028

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site En cuisine   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License